Skip to main content

Suivez le déroulé des épisodes volcaniques sur la péninsule de Reykjanes

La liste des activités offertes en été est aussi longue que l’été peut être court et imprévisible, alors profitez-en !

Découvrir les fjords de l’Ouest

S’il est une région à la beauté singulière, c’est sans aucun doute les fjords du Nord-Ouest de l’Islande. Cette région est idéale pour les amateurs de road trip, les ornithologues ou les adeptes du farniente et de la chasse aux sources chaudes. Elle se visite en zigzaguant au milieu des fjords pour arriver aux nombreux petits villages de pêcheurs qui émaillent les côtes et découvrir des étendues sauvages où se balade souvent le petit renard arctique. Elle abrite aussi les magnifiques falaises de Látrabjarg, accessibles par une piste cahoteuse de 45 kilomètres, et sur lesquelles viennent nicher des milliers d’oiseaux en été, dont le célèbre macareux moine. Dans les fjords de l’ouest, il est d’usage bien plus qu’ailleurs de se baigner dans les sources d’eau chaude et vous serez surpris de leur facile accessibilité. Difficile de parler des fjords de l’Ouest sans évoquer le territoire de la réserve naturelle de Hornstrandir, accessible uniquement par bateau et qui ne se visite qu’à pied. Une terre hostile, balayée par les tempêtes, qui abrite la plus grande densité de renards arctiques du pays, leur chasse y étant complétement interdite. Un équipement adapté, une expérience en camping en conditions difficiles et en randonnée en autonomie sont indispensables sur ce bout de terre coupée du monde, sans même de réseau téléphonique (étonnement rare dans le pays !).

Observer la faune

L’Islande héberge une faune extraordinaire et très diversifiée, l’été étant la saison la plus propice à son observation. Des millions d’oiseaux arrivent petit à petit à partir du mois d’avril tel que le pluvier doré, qui annonce le printemps, puis début mai, viennent les sternes arctiques et les macareux moine pour ne citer que les espèces les plus connues. Il existe de nombreux endroits pour les observer facilement tout autour du pays. Les oiseaux de mer affectionnent particulièrement les falaises, que plusieurs espèces se partagent, comme l’emblématique macareux moine, qui creuse des terriers, les guillemots de Troïl, les guillemots à miroir blanc, les mouettes tridactyles, les pingouins torda et les fulmars boréals se répartissant sur la falaise, occupant parfois un espace si petit que les contempler donne le vertige. Si vous êtes de passage dans les fjords de l’Ouest, nous vous recommandons vivement de partir explorer les falaises de Látrabjarg, même si la route est escarpée, longue et cahoteuse, le spectacle est saisissant et vaut vraiment le détour. Hormis les falaises, vous verrez la plupart des autres oiseaux nichant au sol, comme les sternes arctiques, que vous ne louperez que difficilement. Féroces défenseuses de leur nid, vous ne pourrez pas les approcher sans vous faire littéralement attaquer. Gardez vos distances et ne les dérangez pas, il en va parfois de la survie de leur portée et si vous devez passer à proximité, passez rapidement en gardant un bâton au-dessus de votre tête.

Votre meilleure chance d’approcher d’autres animaux eux aussi très nombreux sur les côtes sera sans doute de partir en excursion. En effet, les eaux islandaises, riches en plancton, attirent les baleines en été où elles viennent migrer, et une excursion en mer est fortement recommandée. Le village de Húsavík est le meilleur point de départ tellement les probabilités d’observation sont fortes.

Vous pourrez peut être également rencontrer le discret renard arctique. Même si son observation est plus confidentielle, avec de la chance, en gardant l’œil ouvert et en étant soi-même très discret, il n’est pas rare d’en croiser.

En savoir plus sur la vie sauvage islandaise.

Partir explorer les Hautes Terres, l’activité en été en Islande par excellence !

Les pistes menant aux Hautes Terres d’Islande n’étant ouvertes que sur une courte période de l’année, explorer ces territoires reculés est une activité populaire, même pour les locaux !  Ces terres hostiles regorgent de trésors cachés, nichés au cœur des montagnes, abritant aussi les monstrueux et dévastateurs volcans qui ont façonné un paysage tout droit sorti de notre imagination. Plaines désertiques lunaires, montagnes colorées, zones géothermiques fumantes, rivières et cascades d’eau chaudes, volcans et alignement de cratères, mousses vertes flashy, la diversité des paysages vous surprendra et rares sont ceux qui ne tombent pas amoureux de l’Islande en visitant ces contrées inhabitées.

Nécessitant un véhicule adapté et une certaine expérience de conduite, venez découvrir les Hautes Terres en notre compagnie.

 

Les paysages incroyables du Landmannalaugar

Située au cœur de la réserve naturelle de Fjallabak dans les hautes terres, le Landmannalaugar est accessible uniquement avec un véhicule 4×4 par des pistes gravillonnées entrecoupées de passages à gué, plus ou moins faciles à passer. Une fois arrivé à destination, les montagnes colorées et les plaines verdoyantes s’offrent aux visiteurs tel un vrai paradis pour les randonneurs. Le Landmannalaugar s’appréciant mieux à pied, plusieurs sentiers de randonnée de longueur et durée variables permettent de profiter de ses paysages et offrent des points de vue spectaculaires par beau temps. Point de départ (ou d’arrivée) du trek du Laugavegur, l’exploration de la réserve mérite d’y consacrer, à minima, une journée complète.

Découvrir le Landmannalaugar avec nous.

Les randonnées, une, activité d'été en Islande

Les randonnées

Si vous cherchez à vous immerger en pleine nature, c’est sans doute par la marche à pied que vous profiterez au mieux des paysages époustouflants de l’Islande, malgré une météo qui peut parfois être capricieuse. On entend souvent dire les locaux que le mauvais temps n’existe pas ici, c’est seulement l’équipement qui n’est pas adapté ! De quelques heures à plusieurs jours de marche, les Islandais eux-mêmes aiment pratiquer la randonnée et profiter des grands espaces de l’île. Si le réseau de sentiers de randonnée est riche, sachez que même les sites les plus touristiques, accessibles en voiture, impliquent parfois aussi une marche d’approche. En effet, il faut être parfois prêt à consacrer 1h30 de marche afin de rejoindre certaines cascades nichées au creux des montagnes ou des fjords comme la belle Svartifoss, située à Skaftafell, ou encore Hengifoss, située à quelques kilomètres de Egilsstaðir. Si vous venez en Islande pour découvrir la beauté brute de l’île, le sentier de Laugavegur reste un incontournable et est très populaire. Cette traversée des paysages les plus extraordinaires des hautes terres s’effectue en général par étape et prend en général autour de 5 jours, sauf si vous y ajoutez l’étape très intéressante Skógafoss-Þórsmörk, où vous découvrirez les deux cratères issus de l’éruption de l’Eyjafjallajökull en 2010. Avant de se lancer dans ce genre d’aventure, n’oubliez pas que, même à la belle saison, les conditions météorologiques sont parfois difficiles, les tempêtes estivales étant courantes. Ces randonnées sur plusieurs jours s’adressent à des randonneurs chevronnés, habitués à la randonnée en montagne et en autonomie, à l’aise avec l’utilisation d’un GPS.

Venir découvrir les hautes terres avec nous.

Partir en excursion sur l’eau

Le nombre pléthorique d’activités auxquelles vous pourrez vous adonner en Islande vous surprendra très certainement. En effet, à premier abord, cette nature sauvage vous semblera indomptable, et pourtant vous serez étonné par les propositions des différentes compagnies nautiques. En été, une des activités les plus appréciables est le kayak. En Islande, vous pourrez zigzaguer entre les fjords, profitant des paysages splendides des fjords de l’ouest ou de l’est, ou entre les icebergs, en réservant une excursion sur l’une des lagunes glaciaires de Sólheimajökull, Fjallsárlón ou Jökulsárlón. Si vous recherchez des sensations plus fortes, vous pourrez vous essayer à la descente en rafting sur l’une des rivières glaciaires les plus tumultueuses du pays, la Hvítá, qui donne naissance à la belle Gullfoss. Plus paisiblement, vous pourrez opter pour une balade en bateau amphibie ou en zodiac sur la lagune de Jökulsárlón pour profiter au plus près des icebergs et du glacier de Breiðarmerkurjökull. L’ensemble de ces activités est réservé à la période estivale, avant que les lacs et cours d’eau ne soient pour quelques mois sous l’emprise de la glace, et afin de profiter d’une météo un peu plus clémente.

Kayak de mer, activité en été en Islande

Laissez un commentaire