Skip to main content

Suivez l’activité volcanique sur la péninsule de Reykjanes

Quand en 2021 les scientifiques nous indiquaient que les 6 mois de l’éruption de Fagradalsfjall ouvraient une nouvelle période d’activité volcanique dans la péninsule de Reykjanes, nous étions loin d’imaginer que durant l’été 2022 nous aurions l’opportunité de profiter à nouveau d’un tel spectacle.

Aussi, quand ce mardi 4 Juillet 2023 un nouvel essaim sismique se met en place au cœur de la péninsule, l’idée d’une nouvelle éruption revient très rapidement dans tous les esprits. Avec près de 3000 secousses sismiques dans les premières 48h, il est clair que quelque chose semble se préparer, mais tant que la lave ne trouve pas son chemin vers la surface, nous ne pouvons que surveiller et analyser tous les éléments à notre disposition.

Si depuis le 5 août, l’éruption du Fagradalfjall a été déclarée terminée, il n’en reste pas moins que l’Islande reste très active et que les différents systèmes volcaniques sont constamment en mouvement. En effet, depuis le mois d’octobre de nouveaux séismes ont bousculé la péninsule mais cette fois-ci, l’événement semble bien différent. Début novembre, le magma commence à se frayer un chemin vers la surface dans la zone de Svartsengi, à deux pas de la centrale géothermique et du Blue Lagoon. Si ces tremblements de terre n’inquiètent pas les scientifiques ni les autorités aux premiers abords, les choses dégénèrent rapidement et en quelques heures. Le résumé de ces événements est présenté sur cette page, que nous nous efforçons de mettre à jour grâce aux informations et données scientifiques.

Si comme nous, vous souhaitez suivre cette activité et par vous-même, vous trouverez en bas de page quelques liens utiles permettant de suivre le volcanisme en Islande ainsi que le lien vers les webcams mises en place.

Volcanisme à Reykjanesskagi | Reykjanes

Mise à jour : 7 juin 2024

15h20 heure locale (GMT).

*Éruption en cours*

 

  • L’éruption volcanique dure depuis 9 jours et un seul cratère est encore actif, et est situé juste à côté de celui qui était actif lors de la dernière éruption.
  • La lave s’écoule principalement vers le nord-ouest et jusqu’à Sýlingarfell. Les données collectées par les scientifiques lors d’un survol de drone au-dessus des centres d’éruption le 3 juin montrent que l’étendue du champ de lave est de 8,6 km2 et le volume total est d’environ 36 millions de m3.
  • Sur la base de ces mesures, la coulée de lave moyenne issue de l’éruption de l’après-midi du 29 mai au 3 juin est estimée à environ 30 m3/s.
  • Dans les premiers jours après l’éruption, un affaissement du sol avait été mesuré dans la région de Svartsengi, ce qui a indiqué qu’une quantité très importante de magma s’écoulait de la zone d’accumulation de magma vers la surface, en tout cas plus que la quantité qui s’y accumulait. Les mesures de déformation effectuées ces derniers jours montrent que cet affaissement semble s’être arrêté, et il est donc probable qu’un nouvel équilibre s’établisse entre l’accumulation de magma et l’éruption.
  • Hier, l’Institut des géosciences de l’Université a publié les premières données qui montrent que la composition chimique du magma qui remonte maintenant à la surface est similaire à celle du magma du début de l’éruption de Geldingaðalur en 2021. Ces résultats sont le signe que la zone de collecte de magma sous Svartsengi est en train de changer. Pour le moment, il n’est pas possible d’évaluer exactement le type de changements en cours, mais dans un avenir proche, davantage de données seront collectées et analysées pour tenter de les éclairer.
  • La pollution par les gaz est mesurée de très près.
  • La carte des dangers a été mise à jour.
  • Les routes sont fermées et les autorités demandent à chacun de respecter les interdictions en place : n’allez pas sur le site ! Les dangers d’ouverture de nouvelles fissures, de pollution par les gaz, etc. sont nombreux, il ne s’agit pas d’une éruption touristique.

Vous trouverez les liens vers les webcams un peu plus bas sur cette page.

Le graphique suivant montre la quantité estimée de magma qui s’est accumulée sous Svartsengi. Source : Veðurstofa Íslands.

Le graphique suivant montre la quantité estimée de magma qui s’est accumulée sous Svartsengi entre les éruptions ou les intrusion de magma survenues depuis novembre 2023. La ligne rouge montre les résultats des calculs du modèle du 30 mai. C’était la première fois, depuis le début de l’activité volcanique dans la série de cratères de Sundhnúkagígar en décembre 2023, qu’un affaissement était mesuré à Svartsengi lors d’une éruption. Source : Veðurstofa Íslands.

Carte d’évaluation des risques mise à jour au 7 juin à 15:00 (valide jusqu’au 13 juin). Source : Veðurstofa Íslands.

Carte d’évaluation des risques mise à jour au 7 juin à 15:00 (valide jusqu’au 13 juin). Source : Veðurstofa Íslands.

Événements marquants depuis le 10 novembre 2023 | Péninsule de Reykjanes

Si vous souhaitez consulter les événements qui ont touché la péninsule de Reykjanes et plus particulièrement le secteur de Svartsengi et Grindavík, nous vous invitons à consulter les articles de blogs suivants, où vous trouverez des informations détaillées, des cartes, des graphiques et des données scientifiques.

Rester informé

Si vous êtes en Islande ou que vous prévoyez de venir dans les prochains jours, il est important que vous soyez informés de la situation. Voici quelques liens utiles :

Vous trouverez également nos mises à jour régulières sur les réseaux sociaux sur notre page Facebook et Instagram.

Webcam RÚV 1

Flux en direct depuis les hauteurs de Hagafell.

Webcam RÚV 2

Flux en direct depuis les hauteurs de Þorbjörn.

Webcam RÚV 3

Flux en direct depuis les hauteurs de Húsafell.

Webcam RÚV 4

Flux en direct – mosaïque avec plusieurs vues vers l’éruption.

Webcam MBL 1

Flux en direct depuis les hauteurs de Þorbjörn.

Webcam MBL 2

Flux en direct depuis Þorbjörn – plan large.

Autres Webcams

Autres flux en direct, à consulter sur leurs pages respectives.

Live in Iceland

Différentes webcams tout autour du pays, dont celles surveillant les zones de Svartsengi et Litli-Hrútur.

RÚV

Flux en direct proposé par RÚV, depuis Þórbjarnarfell et couvrant le Blue lagoon et alentours.

Autres sites utiles

Interprétations graphiques des données et mesures scientifiques de l’activité sismique. Le suivi assuré par l’IMO (Icelandic Meteorological Office) est consultable ici

Stations GPS

Les différents capteurs GPS répartis sur tout le territoire, à proximité des systèmes volcaniques actifs, permettent de surveiller les déplacements horizontaux et verticaux du terrain, pouvant traduire une intrusion de magma dans le sous-sol.

Activité sismique #1

Affiche les secousses sismiques des dernières 48h (les points rouge datent de 4h et moins, les bleus de 36h et plus), les mesures à plus de 3 de magnitude sont représentées par une étoile. Il suffit de choisir une région pour voir l’activité sismique en cours.

Activité sismique #2

Carte similaire à la précédente mais plus interactive, permettant de zoomer sur les régions à l’activité accrue et de modifier l’échelle de temps de une semaine à une journée, ainsi que de filtrer les données par profondeur et intensité.

Visualisation séismes 3D

Modélisation 3D des secousses sismiques, permettant de localiser plus précisément l’activité et d’identifier les zones de contraintes liées à une remontée de magma vers la surface.

Suivi scientifique

Sur cette page, vous pourrez suivre les résultats des études scientifiques menées par l’université d’Islande et plus particulièrement le département « phénomènes naturels et volcanisme ».

Qualité de l'air

Cette carte présente la qualité de l’air sur différentes régions du territoire – les différents gaz émis par les éruptions en cours (à ce jour aucune) peuvent avoir des conséquences néfastes, entrainant la prise de mesures par les autorités locales (fermeture des fenêtres…).

Faire un don à la Croix Rouge

Alors que les habitants de Grindavík ont du être évacués d’urgence dans la nuit de vendredi 10 novembre, la croix rouge locale « Rauðikrossinn » a mis en place une collecte de fonds. En effet, si les habitants ont pu récupérer quelques biens, les dégâts engendrés par les tremblements de terre sont conséquents et ils pourraient tout perdre. Toute contribution est la bienvenue. Merci pour eux.

Faire un don aux ICE-SAR

Les services du ICE-SAR (services de secours islandais) sont venus en aide très largement depuis le 10 novembre aux habitants de Grindavík, les assistant pour récupérer leurs biens ou secourir les animaux. Ils sont aujourd’hui les premiers sur site avec la police. Leur financement étant basé uniquement sur les dons, toute contribution sera là encore la bienvenue.

Vous souhaitez partir à l’aventure avec un passionné de volcanisme, heureux d’avoir parcouru une centaine de fois le site de Fagradalsfjall ces trois dernières années? Alors embarquez avec lui pour une excursion que vous ne serez pas prêt d’oublier !

Mise à jour 12 janvier 2024 : Il n’est pour le moment pas envisagé d’excursions sur ce secteur où un évévement majeur est en train de se produire.